Frédéric Bonan, CEO d’I-Deal Development - Business and co | Parlons business !

Frédéric Bonan, CEO d’I-Deal Development - Business and co | Parlons business !

Frédéric Bonan, CEO d’I-Deal Development - Business and co | Parlons business !

Projets entrepris par l'homme d'affaires à la place de dirigeant d’I-Deal Development

Frédéric Bonan (Page d'informations Frédéric Bonan - Business-and-co.com) offre aux petites et moyennes entreprises toute l'aide nécessaire dans la création d’emplois et dans la rentabilisation de leurs activités. Depuis 2005, entre 120 et 150 petites et moyennes entreprises ont été accompagnées dans leur croissance grâce à I-Deal Development. Opérant sur le plan stratégique opérationnel et dans les projets capitalistiques à haut rendement, le cabinet I-Deal Development ambitionne d'orienter les dirigeants de petites et moyennes entreprises dans leur projet d’essor. Frédéric Bonan figure au CA de plusieurs PME françaises voulant évoluer au niveau mondial, car il s’engage concrètement dans la totalité des travaux de la compagnie, soutenu par son savoir-faire dans le secteur.

Accomplissements importants en faveur d'une firme en pleine ascension

Le chargé du développement et du marketing d’Altran a décidé d’accroître ses activités au niveau provincial, qui couvraient à l’époque plusieurs villes. Suivant la logique des centres de profit, Frédéric Bonan participe à la création et à l'administration de branches fonctionnelles consacrées à la création de valeur. Cette action augmente concrètement le CA d'Altran ainsi que la productivité de son business model. Le groupe Altran élargit ses activités locales et progresse sur le plan planétaire, fort de la maîtrise des marchés européens, asiatiques et américains que possède le businessman. La stratégie de développement imaginée par le Directeur général d'Altran Frédéric Bonan comprend entre autres l’obtention graduelle d'environ 250 petites et moyennes entreprises à l’échelle planétaire ainsi que la création d'une procédure inventive d'embauche et de formation.

Les principaux acquis de l'entrepreneur chez d'Altran et ses initiatives

Parmi ses occupations, le cadre technico-commercial d'Altran a participé au redressement de quelques compagnies. Il met entre autres ses capacités à contribution dans l'optique de soutenir les succursales en difficulté. En plus de ses compétences commerciales et managériales, Frédéric Bonan a développé son expertise en méthode opérationnelle et en valorisation durant son parcours chez Altran Technologies. La compétence, l’autosuggestion, la détermination et la synergie se révèlent capitales pour renforcer une petite boîte comme un groupe d’ampleur mondiale. Frédéric Bonan a pris conscience de ces faits chez Altran.

En fonction de chaque nouvel enjeu lié aux progrès technologiques et à la mouvance des marchés, Frédéric Bonan appuie les petites et moyennes entreprises dans la préparation de leur future progression avec sa solution surprenante. En plus de la flexibilité, de la réactivité et du désir d'évoluer, la résolution fait partie des traits de caractère du véritable créateur d'entreprises dont la psychologie est encouragée par le PDG d’I-Deal Development dans sa société et dans ses attributions. Dans le but d'occasionner une vision stratégique efficace pour la boîte, un comportement persévérant est nourri et transmis par le PDG d’I-Deal Development. La progression des PME se fera plus vite avec des collaborateurs soudés et enthousiastes ainsi que l’assistance de Frédéric Bonan qui participe à l’augmentation des performances et de l'entente de l’équipe.

L'expertise de Frédéric Bonan l’a mené à devenir Chairman du bureau de conseil Arthur D. Little en 2004. Il a réussi à redresser la société grâce à ses capacités en matière de valorisation. Conformément au système économique moderne mis en place chez Altran, chacun des gérants est responsable d’un des « centres de profits » faisant partie de la boîte membre et jouit d’une grande indépendance pour le rentabiliser. Altran se présente comme un vaste réseau de boites autonomes grâce au business model novateur, qui se base surtout sur la délocalisation, mis en place et exécuté par l’ancien CEO.

Nos articles